Articles

Les RP : où en sommes-nous en 2017 ?

Force est de constater que le métier des relations presse/publics est souvent mal compris des annonceurs et de fait, parfois mis de côté ou négligé... A tort ! Que sont réellement les RP ? A quels changements ont-elles dû faire et font encore face ? Wonderland Agency s'est penchée sur la question...

Les relations de presse, késako ?

"Les relations de presse regroupent l'ensemble des actions effectuées à destination de la presse et journalistes dans le but d'obtenir une couverture presse favorable à l'entreprise et à ses produits", d'après la définition proposée par le site www.definitions-marketing.com. En d'autres termes, l'agence spécialisée en RP aura pour mission de faire le lien entre votre entreprise et/ou vos produits et les journalistes des média et des familles de presse les plus pertinents. La personne en charge de ces missions est communément appelée "attachée de presse". Elle rédige les communiqués et dossiers de presse, organise des conférences, des voyages de presse ou encore des interviews entre les journalistes et parties prenantes d'une société, entre autres. Ses objectifs ? Valoriser un savoir-faire, développer une image de marque, faire connaître une entreprise et la faire apprécier auprès de ses différentes cibles. Les résultats sont ainsi mesurés par les retombées comptabilisées dans les différents média ; et aujourd'hui, une retombée ne se limite plus seulement à un simple article au format papier.

Les RP : un métier en pleine mutation depuis quelques années

Les usages ayant fortement été transformés face à la montée en puissance des média sociaux et du digital, les agences de RP ont bien dû s'adapter. Aujourd'hui, il est indispensable de penser les relations de presse de façon globale avec un raisonnement multi-canal. Les rédactions elles-mêmes ont fait évoluer leur mode de fonctionnement et leur modèle économique pour se différencier, mais surtout pour survivre à une concurrence accrue et à de nouvelles manières de consommer les média. Les exigences et les besoins des lecteurs sont en perpétuelle évolution et il est nécessaire de suivre la cadence. Les français sont ultra connectés et les foyers disposaient en moyenne de plus de 6 écrans en 2015 (source : étude du CSA). Téléviseurs, Smartphones, ordinateurs et tablettes ont envahi notre quotidien et bouleversé nos habitudes.

Au delà de la simple lecture d'articles, les internautes aujourd'hui les partagent, les commentent à travers des messages positifs, négatifs ou encore débattent entre eux sur le sujet en question. La portée des articles a pris une ampleur considérable avec les réseaux sociaux aussi variés et ciblés soient-ils. Les points de contact et la visibilité sont ainsi démultipliés à travers un partage, un retweet, un commentaire ou toute autre interaction rendue possible par ces différents canaux. C'est pourquoi il est tout à fait indispensable pour les agences de prendre ce tournant et d'acquérir une vision plus élargie du métier. L'objectif pour elles est de connaître ces nouveaux espaces de dialogue et d'en maîtriser les codes. Le but ? Assurer la cohérence dans la communication globale de l'annonceur et accompagner sa notoriété. On ne parle pas dans ce cas de gérer la stratégie social média de l'entreprise qui correspond à un tout autre métier, mais plutôt de valoriser et relayer le travail effectué, ainsi que les retombées RP qui en découlent. Ces leviers sont également des canaux de diffusion complémentaires pour permettre aux agence de dialoguer et de transmettre des informations aux journalistes les plus actifs sur le digital. En parallèle, les agences ont également vu émerger au fil des années de nouveaux influenceurs : les blogueurs.

Du passe-temps au métier passion il n'y a qu'un pas...

Certains ont commencé a créer leur blog dans leur coin, à rédiger des articles de temps en temps pour finir par y prendre goût et rédiger des billets de plus en plus fréquemment. Ils se sont créé petit à petit une audience avec des lecteurs fidèles, puis une image et une notoriété grandissante au fil du temps. Ce sont les blogueurs. Ils viennent de tous les horizons : une personne comme vous et moi, un passionné, un professionnel en reconversion... Et ils traitent des sujets aussi divers que variés : la mode (thématique la plus répandue et plébiscitée ;)), la déco, les voyages, le bricolage, le DIY, le jardin, la communication et le marketing, les sports mécaniques... La liste est longue. Les agences de RP ont ainsi bien identifié ce nouveau virage à prendre en compte dans les stratégies des annonceurs. Ces nouveaux prescripteurs qui rédigeaient autrefois des billets pour leur blog depuis leur chambre sont pour certains devenus de véritables globetrotters. Très plébiscités par les marques, ils sont souvent aux premières loges pour du test produits ou encore des invitations à des événements divers organisés par les annonceurs. Tous les secteurs d'activité ne se prêtent pas forcément à une stratégie avec les blogueurs influents, mais il est toujours important de faire le tour de la question pour chaque sujet et marché traités.

En définitive, il est indéniable que l'arrivée de tous ces nouveaux canaux de diffusion et des nouvelles technologies a créé une véritable rupture à la fois pour les annonceurs, les média et les agences de RP. Chacun a nécessairement dû s'adapter et prendre des décisions stratégiques pour faire la différence et ne pas s'enfermer dans des habitudes dont le consommateur se serait détourné à un moment ou à un autre. Enfin, il ne faut pas oublier qu'une stratégie RP ne vit pas seule, mais dans un écosystème global. Le métier et l'intérêt des RP reste encore flou pour certaines entreprises alors qu'il est réellement complémentaire avec l'aspect commercial et publicitaire. Aux agences d'être convaincantes et de faire la différence ! ;)